Nous sommes fiers d’annoncer que nous nous sommes associés à l’artiste américaine Sarah Morris et à l’institution artistique Deichtorhallen de Hambourg pour un projet passionnant. Morris a transformé la voile de spinnaker – une surface de 400 m² – de notre nouveau yacht de course, Malizia – Seaexplorer, en une œuvre d’art.

L’artiste américaine est reconnue pour son travail dans la peinture et le cinéma. Les concepts de cartographie et de navigation sont des sources de fascination permanente pour Morris. Au cours des 20 dernières années, l’artiste a développé une multitude d’œuvres et de projets in situ pour de nombreuses institutions.

L’artiste américaine Sarah Morris a conçu la voile de spinnaker du nouveau voiler de course de l’équipe Malizia © Yann Riou

Morris ajoute : « L’art est une forme de navigation. J’aime l’idée d’exploiter le pouvoir du vent et de la couleur pour déplacer Malizia – et sa plateforme de lutte contre le changement climatique – à travers les océans du monde. La composition est basée à la fois sur une photographie que j’ai prise d’une toile d’araignée en entonnoir et sur une carte de Springpoint, l’un de mes centres d’activité. »

 

Le skipper Boris Herrmann à bord de Malizia – Seaexplorer regarde la voile de spinnaker conçue par Sarah Morris © Antoine Auriol

Ce partenariat est né du fait que Sarah Morris et nous-mêmes avons des liens étroits avec les Deichtorhallen, la célèbre institution artistique de Hambourg qui a une longue histoire d’engagement dans l’art contemporain. La dernière œuvre de Sarah Morris sur le Malizia – Seaexplorer – aborde le thème de la crise climatique, ce qui correspond tout à fait à notre programme.

Rosalin Kuiper, co-skipper de l’équipe Malizia, au sommet du Malizia – Seaexplorer avec la voile spinnaker conçue par Sarah Morris en arrière-plan. © Yann Riou

L’art que Morris a créé en utilisant des signaux nautiques avec un message sur l’action climatique est vraiment inspirant et nous sommes fiers de le porter comme un message supplémentaire à notre message A Race We Must Win dans le monde entier ».

Le nouveau Malizia – Seaexplorer avec la voile de spinnaker conçue par Sarah Morris © Yann Riou

Dirk Luckow, directeur général des Deichtorhallen, à propos des aspects artistiques de la voile : « Jeu extravagant, « beauté splendide », vitesse, style, esprit : tous ces attributs se reflètent dans le design de la voile Malizia de Sarah Morris. Avec ses 400 m², c’est probablement la plus grande œuvre d’art au monde à faire le tour du monde par ses propres moyens, un signe que nous aimerions également voir en relation avec le changement climatique mondial. »

Le skipper de l’équipe Malizia, Boris Herrmann, et les co-skippers Rosalin Kuiper, Will Harris et Nicolas Lunven à l’avant du Malizia – Seaexplorer avec, en arrière-plan, la voile de spinnaker conçue par Sarah Morris © Yann Riou

La réalisation du processus a pris de nombreuses heures, y compris la conception de la voile elle-même – un spinnaker en toile blanche North Sails de 400 m² en France – et la conception de l’œuvre d’art qui a eu lieu à New York dans le studio de Morris. Le spinnaker a ensuite été peint à la main dans un entrepôt de Hambourg. Le spinnaker est la plus grande des voiles embarquées à bord du voilier de course et permet au Malizia – Seaexplorer de naviguer rapidement dans des conditions de vent léger. Il s’agit d’un outil crucial pour que le bateau gagne en vitesse.

Le nouveau Malizia – Seaexplorer avec la voile de spinnaker conçue par Sarah Morris et le slogan A Race We Must Win © Yann Riou

Le Malizia – Seaexplorer et l’œuvre d’art nouvellement dévoilée navigueront de la France à Hambourg pour le baptême du bateau de course le 6 septembre au ponton Sandtorhafen dans la Hafencity. Le baptême du bateau sera ouvert au public (plus d’informations sur cet événement sur notre site web).